Le numéro un présumé de l'ETA arrêté à Bordeaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le numéro un présumé de l'ETA arrêté à Bordeaux

Message  Union-Bordeaux le Mer 21 Mai - 14:22

Le numéro un présumé de l'ETA arrêté à Bordeaux


mercredi 21 mai 2008

Le numéro un présumé de l'ETA, Javier Lopez Peña, dit «Thierry», a été interpellé mardi soir à Bordeaux avec trois activistes, lors d'un coup de filet majeur contre le groupe indépendantiste basque. C'est le coup le plus dur porté à l'ETA depuis l'arrestation en octobre 2004 dans le sud-ouest de la France de son ex-numéro un, Mikel Albizu, alias «Mikel Antza».

Les interpellations se sont produites vers 23h30 dans un appartement du centre de Bordeaux, dans le cadre d'une opération conjointe entre la police et la garde civile espagnole. «Thierry», 49 ans, avait pris la direction de l'appareil politique de l'organisation clandestine en 2006, à l'époque des négociations finalement avortées entre l'ETA et le gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero, selon des sources proches de l'enquête citées par les médias.

En fuite depuis 1983, il serait considéré par le ministère espagnol de l'Intérieur comme l'un des responsables de l'attentat spectaculaire de décembre 2006 à l'aéroport de Madrid (2 morts) par lequel l'ETA avait de facto rompu son cessez-le-feu permanent décrété en mars de la même année. «Thierry» aurait également directement participé aux négociations avortées de 2006 entre l'ETA et le gouvernement espagnol, et joué un rôle déterminant dans la rupture de la trêve.

Les trois autres personnes interpellées sont Ainhoa Zaeta Mendiondo, Igor Suberbiola et Jon Salaberria. Ainhoa Ozaeta, compagne sentimentale du fils de Josu Ternera, Ekatiz Urrutikoetxea, lui-même membre de l'ETA, est soupçonnée d'être la femme qui avait lu le communiqué de l'organisation armée annonçant officiellement la fin de sa trêve, en juin 2007. Jon Salabarria, ancien député régional basque de Batasuna, le bras politique interdit de l'ETA, avait pris la fuite en 2005 alors qu'un juge d'instruction madrilène avait engagé contre lui des poursuites pour appartenance au groupe armé dans le cadre d'une enquête sur son financement. Igor Suberbiola a fait partie d'un mouvement de jeunesse indépendantiste basque proche de l'ETA avant de rejoindre l'organisation dans la clandestinité.

La suite sur: http://unionbordeaux.over-blog.com/article-19753553.html
avatar
Union-Bordeaux
Nouveau

Nombre de messages : 5
Age : 36
Localisation : Bordeaux
Statut Politique : Au service de la cause
Date d'inscription : 30/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le numéro un présumé de l'ETA arrêté à Bordeaux

Message  Invité le Mer 21 Mai - 18:00

Peine de mort pour les terroristes. Rien d'autre à ajouter...
Ah si: NON à ETA, le pays basque français est français et le restera!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum