Grèves des enseignants : n’acceptons pas de laisser les enfants à la rue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Grèves des enseignants : n’acceptons pas de laisser les enfants à la rue

Message  Invité le Jeu 15 Mai - 18:35



Grèves des enseignants : n’acceptons pas de laisser les enfants à la rue!!!


Jeudi 15 mai 2008


Autrefois, pour voir tomber la pluie, il était habituel d’organiser une procession religieuse.

Aujourd’hui, pour améliorer le niveau d’enseignement, la secte du temple scolaire sort ses banderoles et organise des processions.

Ce théo-syndicalisme enseignant d’un autre âge qui organise des grèves politiques dans l’espoir d’enclencher un « mai 2008 », montre qu’il ignore le monde réel et se contrefiche de l’intérêt des enfants et des contraintes professionnelles des parents. Les grévistes qui laissent les enfants à la rue, oublient que la loi républicaine a légitimement créé une obligation scolaire pour toutes les familles. Le corollaire naturel de cette obligation pour un service qui se veut public, est le principe intangible d’accueil des enfants dans toutes les écoles de France.

Marine Le Pen, députée européen, vice présidente du FN et mère de famille, dénonce le sabordage par de nombreuses mairies de l’accueil des enfants dans les écoles. Elle déplore que la timidité législative de la majorité ait rendu cette mesure de bon sens parfaitement inopérante et concrètement sans effet pour les familles.


Communiqué de presse de Marine Le Pen


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Grèves des enseignants : n’acceptons pas de laisser les enfants à la rue

Message  Marina le Ven 16 Mai - 14:22

Les cadres enseignants se contrefichent apparemment de leurs élèves; les grèves se multiplient, les études sont perturbées, le cadre enseignant diminue et pour couronner le tout: les élèves traînent dans les rues au lieu de travailler.
C'est vraiment écoeurant de voir la situation à laquelle nous sommes de plus en plus nombreux à être confrontés. Quel avenir nous réserve-t-on ainsi qu'aux générations futures? Que vont devenir tous ces enseignants se voient perdre leur emploi? Ces étudiants qui ne peuvent pas travailler de manière continue? Où allons-nous?
Il faut toujours que les choses se compliquent; au lieu de les laisser telles quelles, toujours modifier, toujours y ajouter des difficultés là où il n'y a pas lieu d'être... Enfin bref.

Marina
Nouveau

Nombre de messages : 8
Age : 26
Localisation : Loire atlantique
Statut Politique : FNJ40
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum